Rejoignez-nous !   

Historique de L'association

                Découvrez l'histoire de
                l'association et de
                notre boutique.

Faites un don

                Paticipez à notre projet
                et aidez nous dans notre
                action humanitaire.

Devenez parrain

                  Renseignez-vous et
                  aidez un enfant à accéder
                  à l'éducation.

Historique de l'association Ganjala School

Tout a commencé en décembre 2000, Gérard NERENHAUSEN se rend au Népal et rencontre Netup LAMA, habitant de la province de l’Hélambu au nord de la vallée de Kathmandu. Son village est situé au pied du col de Ganja Là, près de la frontière entre le Tibet et le Langtang. Ensemble, ils décident d’apporter leur aide à la population de cette région où la famine commence à sévir. Pour ce faire, ils définissent un programme visant à apporter de l’instruction et des connaissances pratiques à des enfants que, dans le futur, l’association pourra aider à mettre en œuvre des projets personnels. Ces enfants pourront ainsi apporter un essor économique à leur village et aider à l’amélioration de l’environnement.

  C’est en octobre 2002, avec l’aide du Secours Populaire Français, qu’ils débutent les travaux de construction d’une école et d’une maison d’accueil pour loger 31 enfants, ainsi que le personnel d’encadrement à Salmé. Les enfants qui sont hébergés et entièrement pris en charge au sein de l’association népalaise « Ganjala Children Home Association », sont issus de milieux défavorisés, de sous castes et de lieux isolés.

  En 2003, des problèmes politiques obligent l’association à fuir la montagne et à s’installer dans la banlieue de Kathmandu à Lagankel. D’autres enfants viennent agrandir la famille ; ainsi nait, à l’initiative de Gérard, l’association Ganjala School domiciliée à Jausiers (Hautes Alpes). Elle est enregistrée à la sous-préfecture de Barcelonnette le 03 Juillet 2003 sous le numéro : 004/1000364. Grâce à cette association, Gérard envisage de recueillir des fonds pour subventionner la construction d’une école au Népal, qui aura également la fonction de Home, afin de loger et nourrir les enfants orphelins ou issus de familles démunies. Ainsi, les enfants seront scolarisés jusqu’à la fin de leurs études et, dans la continuité, soutenus dans leur insertion professionnelle grâce à une formation technique et un éventuel financement.

Pour parvenir à ses buts l’association française recherche et enregistre des parrainages auprès de sympathisants puis fonde, en 2005, la Boutique des Enfants du Népal gérée par Bernadette et Jean-Claude EBLE. Fin 2006, l’association est déplacée à Carros 06510 ; elle est enregistrée à la sous-préfecture de Grasse sous le numéro : 0061022711. En avril 2007, sur la demande du gouvernement népalais et pour des raisons de sécurité, les enfants sont contraints de déménager dans Kathmandu. L’association abrite alors 39 enfants âgés de 6 ans à 13 ans (20 garçons et 19 filles). La famille continue à s’agrandir en accueillant des enfants issus de régions dangereuses. L’association doit à nouveau changer de nom et devient Peace and Beautiful Children Welfare (PBCW). Les enfants sont scolarisés dans une école privée et habitent dans l’hôtel de jeunesse de l’école.Entre 2007 et 2009, le gouvernement nous impose plusieurs déménagements et nous confie de nouveaux enfants en usant de promesses d’assistance qu’il ne tient pas.

A ce jour, les 57 enfants accueillis au sein de l’association s’appliquent au travail scolaire car ils ont conscience de la chance qui s’offre à eux d’échapper à leur condition d’origine en étudiant à l’école. Parmi les enfants, deux d’entre eux vont atteindre l’âge limite, fixé par le gouvernement népalais, qui nous permet de les accueillir au sein de l’association. Cependant ils souhaitent poursuivre des études supérieures et, afin de financer leur scolarité, nous avons décidé d’associer les parents. En effet, en leur fournissant le matériel nécessaire pour entreprendre une activité rémunérée de leur choix (métier à tisser, artisanat traditionnel local…) ces derniers pourront participer financièrement aux études de leur enfant, celles-ci devenant de plus en plus chères avec leurs niveaux. Nous rachetons leurs fabrications, les importons à la boutique et renvoyons le produit de la vente à PBCW.

  Par ailleurs, la crise économique internationale couplée à la crise politique du Népal génère une inflation galopante et les besoins de l’association népalaise sont en constante augmentation ; c’est dans le but de continuer à aider ces enfants que nous avons créé ce site de vente en ligne.